“Qui a inventé ?” - Le chewing-gum
© Jérôme Anfré

“Qui a inventé ?” Le chewing-gum

Le chewing-gum moderne, comme celui que tu as peut-être dans la bouche, a été inventé aux États-Unis, au 19e siècle. Avant, on mâchait de la gomme naturelle, produite par les arbres… Julien te raconte !

Le chiclé du général Santa Anna

1869. Au Mexique, en pleine révolution. Le général Santa Anna s’apprête à quitter le pays. Il a été président du Mexique cinq fois et les Mexicains ne veulent plus de lui ! Il décide de fuir aux États-Unis et de s’installer à New York.

Dans ses bagages, il a emporté un trésor qui ne contient ni pièces d’or ni pierres précieuses, mais 250 kg de “chiclé”. Cette matière naturelle collante et un peu élastique se récolte en faisant une petite entaille dans l’écorce du sapotillier, un arbre qui pousse beaucoup au Mexique.

Les habitants de cette région du monde, comme les Mayas, mastiquent cette gomme naturelle depuis plus de 8 000 ans. Cela permet de nettoyer leurs dents ou de calmer la faim.

Santa Anna, lui, a une autre idée : il pense que le chiclé pourrait servir à fabriquer des pneus de vélo. Il demande à un inventeur américain, Thomas Adams, de faire des recherches. Mais Adams a beau essayer toutes sortes de techniques : c’est un fiasco !

L’invention du chewing-gum par Thomas Adams

Si le chiclé ne peut pas être transformé en pneus, c’est par contre une matière agréable à mâcher. Thomas Adams va essayer d’en faire une friandise. Il rachète à Santa Anna tout son stock de chiclé et met au point une technique pour améliorer son goût. Un peu de sucre ou du fruit, un bel emballage coloré, du papier aluminium et c’est prêt !

Pour vendre ses chewing-gums, Thomas Adams a l’idée d’installer des distributeurs automatiques et il demande à des acteurs de faire de la publicité. Bientôt, dans les grandes villes américaines, ou chez les cow-boys du Far West, les gens se mettent à mastiquer. Le chewing-gum connaît un immense succès aux États-Unis, puis dans le monde entier…

Aujourd’hui, les chewing-gums sont faits avec une gomme artificielle, fabriquée à base de polymères, un produit dérivé du pétrole. Alors, encore envie de mâcher ?

Les superpouvoirs des plantes

Les Mayas n’étaient pas les seuls à mastiquer de la sève d’arbre. On sait aujourd’hui que les humains préhistoriques mâchaient de la résine de sapin, car ça leur permettait de se désinfecter la bouche.
Eh oui ! Certaines plantes sont utilisées pour se soigner, c’est l’un de leurs nombreux superpouvoirs que tu pourras découvrir dans le magazine Images Doc de mai 2022.

”Les superpouvoirs des plantes”, à lire dans le numéro d’Images Doc n° 401, mai 2022

Depuis quelques années, les scientifiques font des découvertes étonnantes sur les plantes : elles communiquent, elles entendent, elles bougent, elles s’entraident, elles crient, se font la guerre… et tout cela, sans cerveau ! Images Doc te raconte ce que l’on sait des plantes aujourd’hui.

Couverture et sommaire du magazine Images Doc n°401, mai 2022 - Les superpouvoirs des plantes
Images Doc n° 401 de mai 2022 en vente en kiosque dès le 20 avril.

Comment écouter tous les épisodes du podcast “Qui a inventé ?”

“Qui a inventé ?”, c’est un podcast qui raconte les petites et les grandes histoires des inventions. Tu peux l’écouter sur ton blog Images Doc, dans Bayam et sur toutes les plateformes d’écoute. Bonne écoute aux petits et aux grands !

Abonnez votre enfant à Images Doc

2 réflexions sur « “Qui a inventé ?” Le chewing-gum »

  1. Lili dit :

    Très cool !😝

  2. Julien dit :

    Un peu longue les explications mais ça apprend quelque chose. 👍

Laisser un commentaire

Ce site est un espace protégé pour les mineurs. Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Images Doc appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction d’Images Doc va d’abord lire ton commentaire puis le publier sur le site blog.imagesdoc.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante : Gérer mes droits/Bayard Jeunesse. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.