“Qui a inventé ?” - La plongée
© Jérôme Anfré

“Qui a inventé ?” La plongée

Tu as ton maillot de bain ? Prépare-toi à plonger ! Julien t’emmène à la piscine pour te raconter comment l’être humain a inventé des solutions pour respirer sous l’eau… Un nouvel épisode de “Qui a inventé ?” à écouter sans te mouiller !

Aristote invente la cloche de plongée

Pas facile de rester sous l’eau en retenant sa respiration ! Dès l’Antiquité, l’être humain a cherché d’autres techniques. Il y a environ 2 300 ans, le philosophe grec, Aristote, fait des recherches et observe que lorsqu’on retourne un bol (ou un verre) et qu’on le plonge bien droit dans de l’eau, l’air reste emprisonné et forme comme une poche d’air…

Il a l’idée de faire la même chose avec une grande cloche sous-marine. Il crée ainsi une réserve d’air qui permet aux plongeurs de reprendre leur respiration. Ce dispositif mis au point par Aristote a été testé par l’empereur Alexandre le Grand en mer Méditerranée !

Sous l’eau, oui, mais pas très longtemps ni très loin…

Les cloches de plongée vont être améliorées au fil du temps. À la fin du 17e siècle, elles sont fabriquées en bois rendu étanche, avec des hublots en verre pour voir sous l’eau. Sur le bas de la cloche, on accroche des “lests” de plomb pour la rendre plus lourde et l’emmener au fond de l’eau… Sinon, l’air qu’elle contient la ferait remonter à la surface.

Cette invention a cependant plusieurs limites importantes. Quand les plongeurs respirent, leurs poumons absorbent de l’oxygène et rejettent du dioxyde de carbone… qui n’est pas bon pour la santé. À force de respirer dans la cloche, les plongeurs absorbent tout l’oxygène et l’air devient irrespirable. Il faut alors remonter la cloche pour la recharger en air frais. Autre problème, les plongeurs ne peuvent pas trop s’éloigner de la cloche. Il faut continuer à chercher…

L’invention du scaphandre

En 1715, le chevalier Pierre Rémy de Beauve invente le premier scaphandre à casque ! Il fait fabriquer un casque parfaitement étanche en métal, avec des ouvertures en verre épais transparent pour les yeux, et l’emboîte sur une combinaison en cuir, étanche elle aussi. Pierre Rémy de Beauve teste son invention à Brest, sa ville d’origine, en Bretagne. Pour respirer, il a raccordé le casque du scaphandre à un tuyau qui remonte à la surface. Plusieurs hommes peuvent ainsi, grâce à un grand soufflet, injecter de l’air frais dedans.

Des chaussures de plomb, très lourdes, évitent au plongeur de remonter à la surface. C’est pourquoi, pendant longtemps, on a surnommé les plongeurs en scaphandre “les pieds lourds”… Ils étaient chargés d’inspecter et de réparer les coques des bateaux, ou bien de ramasser des marchandises tombées à l’eau. Cet équipement pesant, avec lequel on ne peut pas nager, ne permet que des déplacements limités puisque le plongeur est toujours relié à la surface. Pas très pratique !

De l’air en bouteille !

Au tout début du 20e siècle, les inventeurs ont donc cherché de meilleures solutions. C’est d’abord Maurice Fernez qui invente en 1912 un système permettant de respirer sous l’eau grâce à un tuyau placé directement dans la bouche et relié à la surface. Une pompe à main, qui sert habituellement à gonfler les pneus des voitures, permet d’envoyer de l’air au plongeur. Fernez teste son invention dans la Seine et réussit à passer près d’une heure sous l’eau. Plus besoin de chaussures de plomb, ni de gros casque. Mais le plongeur est toujours relié à la surface.

Ce problème est résolu en 1926 lorsque Fernez s’associe à un officier de marine : le capitaine Yves le Prieur. Ce dernier a mis au point un réservoir d’air comprimé pour faire entrer de grosses quantités d’air dans une petite bouteille en métal. Une fois adapté au système de Fernez, plus besoin d’être relié à la surface ! On peut nager comme on veut sous l’eau. Pour libérer l’air de la bouteille, il suffit d’actionner une manette.

La dernière grande évolution arrive en 1943. Un autre marin, le commandant Cousteau, et son ami Émile Gagnan mettent au point un système permettant au plongeur d’aspirer directement l’air de la bouteille, sans utiliser de manette. Voilà comment l’humain peut aujourd’hui respirer sous l’eau.

En réussissant cet exploit, l’être humain a pu se lancer dans l’exploration des fonds marins… Pour en savoir plus, n’hésite pas à plonger dans le magazine Images Doc de novembre 2022. Tu y découvriras tout un monde… à couper le souffle.

À lire dans Images Doc n°407 de novembre : “Le monde des poissons”

Les poissons règnent sur les océans et les rivières depuis 500 millions d’années. Les scientifiques en connaissent 28 000 espèces différentes ! Dans ce numéro, Images Doc ne te les présente pas tous (une vie entière n’y suffirait pas !), mais il te fait découvrir une sélection de ces animaux incroyables. Tu vas voir, l’Évolution a inventé pour eux des astuces dignes d’un scénario de science-fiction !

Sommaire du magazine Images Doc n°407, novembre 2022 - Le monde des poissons
Images Doc n° 407 de novembre 2022 en vente en kiosque dès le 19 octobre.

Comment écouter tous les épisodes du podcast “Qui a inventé ?”

“Qui a inventé ?”, c’est un podcast qui raconte les petites et les grandes histoires des inventions. Tu peux l’écouter sur ton blog Images Doc, dans Bayam et sur toutes les plateformes d’écoute. Bonne écoute aux petits et aux grands !

Tu aimes le podcast “Qui a inventé ?” Écoute “Curieux de sciences”, le nouveau podcast pour les enfants d’Images Doc !

“Curieux de sciences”, le nouveau podcast d’Images Doc pour les 7-12 ans !
© Fred Sochard.

“Est-ce que les animaux utilisent des outils ?” “Comment sait-on à quoi ressemblaient les dinosaures ?” Combien pèse la Terre ?” “Pourquoi les girafes ont-elles un long cou ?” Images Doc a emmené des enfants qui se posent les mêmes questions que toi à la rencontre de scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle. Écoute leurs réponses, elles vont te passionner !

Tu peux écouter tous les épisodes du podcast “Curieux de sciences” sur les sites d’Images Doc, du Muséum national d’Histoire naturelle, sur l’application ludo-éducative BayaM et sur toutes ces plateformes d’écoute.

Abonnez votre enfant à Images Doc

Laisser un commentaire

Ce site est un espace protégé pour les mineurs. Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Images Doc appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction d’Images Doc va d’abord lire ton commentaire puis le publier sur le site blog.imagesdoc.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante : Gérer mes droits/Bayard Jeunesse. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.